EXPOSITION ¿Qué cuentan los muros argentinos ?


vernissage – lecture collective de poésie féministe le mercredi 18 septembre à 19 heures.  

Lydia Gatard a fait le tour de l’Argentine pendant plusieurs mois et en a ramené des photos des messages écrits sur les murs des villes. 

A son arrivée à Buenos Aires fin juillet 2018, elle apprends que le sénat est en plein débat avant de voter pour ou contre la légalisation de l’avortement, déjà votée au parlement, elle découvre l’impressionnante mobilisation de la jeunesse et fais évidemment sienne leur cause en arborant comme elle le foulard vert symbolisant ce combat qui lui semble essentiel. Le sénat votera CONTRE !

Cependant le combat féministe ne faiblit pas. Bien au contraire, il prend des forces et explore d’autres voies militantes. En mai 2019, la loi est de nouveau en débat au parlement, en pleine année électorale pour la présidence du pays.

En Argentine comme dans quasiment toute l’Amérique Latine, les murs sont devenus l’unique tribune citoyenne, populaire et libre. Les gens, collectifs, associations et artistes s’en sont emparé pour s’exprimer. Messages militants, politiques, poétiques, humoristiques et philosophiques.

Parmi des centaines de messages photographiés sur les murs de Buenos Aires, Salta, Mendoza, Córdoba, Alta gracia, Capilla del Monte, Rosario, Puerto Pirámides, San Martin de los Andes le combat féministe est celui que j’ai choisi de porter.